Qui est Banksy, le maître incontesté du Street Art ?

Qui est Banksy, le maître incontesté du Street Art ?

Qui est Banksy ? L’un des street artistes contemporains vivants les plus célèbres dans le monde de l’art. Les galeristes s’arrachent ses œuvres. Pourtant personne ne connait sa véritable identité, nous savons juste son pseudonyme. Reconnu grâce à ses œuvres d’art urbain et ses performances, Banksy échappe encore et toujours aux paparazzis.

Si plusieurs hypothèses sérieuses existent concernant son identité, aucune n’a jamais été vérifiée. L’artiste reste anonyme. Retraçons les éléments que nous possédons sur cet artiste à la renommée internationale qui entrera sans doute dans l’histoire de l’art.

Tableau banksy la petite fille au ballon

Une courte biographie de Banksy

Une jeunesse de graffeur à Bristol

Selon plusieurs sources d’information dont celles du street artiste lui-même, Banksy serait originaire de Bristol et né dans le milieu des années 70. En tout cas, sa carrière artistique débute avec cette ville du Royaume-Uni comme terrain de jeu. Il commence en effet à taguer les murs et les façades du centre-ville dans les années 90.

Il rejoint un groupe de graffeurs, le Bristol’s DryBread Z Crew (DBZ) et acquiert une certaine notoriété locale dans les milieux alternatifs. Il participe notamment au festival de graffitis et d’art de rue hip-hop Walls on Fire, organisé en 1998 qui investit les rues de la zone portuaire de Bristol.

C’est également de cette année-là que date sa première œuvre connue, la fresque The Mild Mild West. Cette œuvre murale à l’aérosol sera également le seul graffiti signé par l’artiste.

The Mild Mild West crée en 1999 :

The MildMild West de Banksy : 1999

Les débuts du street-artiste Banksy sur la scène internationale

Banksy semble quitter Bristol au début des années 2000. En tout cas, les tags du street-artist ne sont plus centrées uniquement sur les murs de la ville.

Pulp Fiction (2002) :

Graffiti Street art Pulp Fiction de Banksy en 2002


En 2004, il créé la polémique en distribuant de faux billets de 10 livres dans l’espace public lors du carnaval de Notting Hill à Londres. Sur ces billets, l’effigie de la Reine d’Angleterre est remplacée par le portrait de Lady Diana. Le « Bank of England » est également remplacé par « Banksy of England ».

En 2005, il fonde le projet « Santa’s Ghetto » avec plusieurs autres artistes grapheurs pour décorer avec de grandes fresques murales colorées le mur de Bethléem et le camp d’Aida situés sur la frontière Israélo-Palestinienne.

Il reviendra à de nombreuses reprises peindre la barrière de séparation israélienne. Cette même année, il place des œuvres d’art factices dans différents musées des Beaux-arts dont le MoMA, le Met, le Brooklyn Museum, la Tate Britain et le British Muséum. Ce dernier décide d’inclure ces vraies fausses œuvres d’art contemporain dans ses galeries permanentes.

En 2006, il détourne la sortie du disque de Paris Hilton et remplace 500 copies par une version remixée avec des photos retouchées.

En 2009, la ville de Bristol lui consacre une grande exposition avec plus de 100 œuvres rassemblées dont de nombreux portraits. L’événement accueillera plus de 300 000 visiteurs en 12 semaines.

Tableau Banksy l'inconnu

Banksy, artiste de street-art le plus connu au monde

En 2010, le grapheur réalise son premier film intitulé Faites le mur ! (Exit through the gift shop) qui sera présenté au Festival du film de Sundance et à la Berlinale. Il sera nominé pour l’Oscar du meilleur film documentaire en janvier 2011. Il s’agit d’un docu fiction mettant en scène l’artiste dans son propre rôle et Thierry Guetta, un personnage qui s’initie à l’art du graffiti et rejoint des artistes de rue.

En 2013, il lance une exposition éphémère Better out than in.Dans le cadre de cette expo, il réalise des fresques murales monumentales avec ses bombes de peinture sur les murs délabrés et les usines désaffectées de New York.

Il installe également un stand sur le trottoir de Central Park pour y vendre certaines de ses œuvres originales. Il les vend à 60 $ la pièce à des passants New-Yorkais, elles sont aujourd’hui estimées chacune à 160 000 $.

Tableau Street Art Mario Bros de Banksy

(Reproduction Street art de Mario et d'un policier par Banksy)

Cette performance est l’une des premières à mettre en avant la critique du marché de l’art et du système des ventes aux enchères par l’artiste britannique. En vendant volontairement ses œuvres pour un prix modique, il entend montrer que l’art devrait être accessible au plus grand nombre.

En 2015, l’artiste se rend clandestinement à Gaza pour y réaliser plusieurs graffitis dénonçant la destruction de la ville. La même année, il ouvre le parc d’attraction Dismaland en collaboration avec une cinquantaine d’artistes.

Situé en Angleterre, ce parc se veut une version parodique et sinistre de Disneyland. Il s’agit d’un véritable musée à ciel ouvert. Il termine l’année à Calais en réalisant plusieurs œuvres sur le thème de la crise des migrants, dont le célèbre portrait mural en graff de Steve Jobs.

Dismaland :

Banksy Dismaland


En 2017, il finance une installation consistant en un hôtel à Bethléem, réalisé par l’artiste, le Walled Off Hotel avec une vue imprenable sur le mur de séparation. Les clients peuvent choisir entre quatre types de chambres remplies des œuvres de l’artiste. Les fonds récoltés sont reversés dans des projets locaux.

Walled off hotel :

Walled off Hotel graffé par Banksy


En 2018, il commence une nouvelle série d’œuvres sur les murs de la capitale française. Il y dénonce la politique d’immigration française, le capitalisme et rend hommage aux victimes de l’attentat du Bataclan.

C’est aussi cette année-là qu’a lieu un de ses plus beaux coups d’éclat. Lors d’une vente aux enchères à Sotheby’s à Londres, sa toile mythique Girl with Balloon s’autodétruit en direct juste après avoir été achetée. Un destructeur de document caché dans le cadre s’est enclenché dès la fin des enchères, détruisant partiellement la toile et achevant le canular.

Par ce geste, l’artiste confirme sa critique du marché de l’art et son questionnement sur la place de l’artiste. Il a commenté l’événement par « Going, going, gone… » soit « Adjugé, vendu, parti… ». La performance a même donné un nouveau nom à l’œuvre de l’artiste : Love is in the Bin, soit L’amour est dans la poubelle.

Post instagram de l’artiste concernant l’événement :

Post instagram de Banksy

(suivez Banksy sur Instagram : https://www.instagram.com/banksy/ )

L’actualité de Bansky en 2020

En juin 2020, Bansky publie deux œuvres en hommage à George Floyd sur ses réseaux sociaux. En août de la même année, il finance le lancement du bateau Louise Michel sa nouvelle œuvre pour porter secours aux migrants en Méditerranée.

L’artiste militant et contestataire semble donc toujours aussi actif.

Les différentes théories sur l’identité de Banksy

Plusieurs théories plus ou moins sérieuses existent quant à l’identité de l’artiste. Les toutes premières émettaient l’hypothèse que Banksy soit une femme, une personne noire, voire un collectif. Les pistes actuelles les plus vraisemblables parlent d’un homme blanc anglais d’une quarantaine d’années. Aujourd’hui, trois hypothèses sont les plus crédibles :

  • Robin Gunningham, un graffeur de Bristol né en 1973. Il a été colocataire de nombreux artistes ayant travaillé avec Bansky. Il a déménagé à Londres en 2000, à l’époque où Bansky est très actif dans la capitale britannique. Une étude de 2016 affirme que l’apparition des œuvres de Banksy correspondent aux déplacements connus de Robin Gunningham.
  • Robert Del Naja ou (3D), le leader du groupe Massive Attack né en 1965 à Bristol. Connu pour avoir été un graffeur dans les années 80. Il est un ami de longue date de Banksy. C’est actuellement l’hypothèse la plus probable. En 2017, pendant une interview, un de ses amis, DJ Goldie a fait un lapsus (révélateur ?) en appelant Banksy « Rob », le surnom de Robert Del Naja.

Le chanteur Rob Del Naja :

Rob Del Naja en concert à Barcelone

 

  • Quelqu’un d’autre ! Aucune théorie n’ayant été confirmée, le vrai nom de l’artiste reste inconnu. Et il est possible que les hypothèses précédentes n’aient été mises en avant que pour renforcer son anonymat !

Insufflez un peu de street-art dans votre décoration intérieure

Malgré les doutes sur sa véritable identité, Banksy est devenu l’un des artistes de street-art les plus connus au monde. Doté d’une esthétique unique et porteuses de message, ses graffitis transgressent les règles et s’adressent au plus grand nombre.

Si le style de Banksy vous passionne et que vous rêvez de pouvoir admirer le travail de l’urban artist chez vous, c’est désormais possible grâce à nos reproductions sur toile ! Découvrez son pochoir le plus célèbre, Girl with ballon ou encore Pigeons Migrants et installez-le chez vous pour donner à votre intérieur un style urbain et moderne.

Profitez de l’humour grinçant et de la vision décalée de l’artiste pour affirmer votre identité sur les murs de votre habitation. Faites entrer l’art chez vous ! Les reproductions en haute qualité vous permettront d’apprécier chaque détail des pochoirs au spray de la bombe aérosol du célèbre graffeur anglais et de les afficher fièrement sur vos murs !

Tableaux Décoratifs de Banksy

Laissez un commentaire

Si cet article vous a aidé, laissez un commentaire. Votre avis compte !